Encadrement

À l’école Sainte-Geneviève Sud, toute manifestation de violence ou d’intimidation est proscrite en tout temps, et ce, quel que soit le moyen utilisé, y compris les manifestations ayant lieu par l’intermédiaire de médias sociaux et lors de l’utilisation du transport scolaire. L’école s’est dotée d’un plan de lutte contre l’intimidation et la violence que vous pouvez retrouver sur notre site Internet.

Pan de lutte à l’intimidationAgenda 2019-2020 – pages école 7 et 8

  1. L’école doit développer chez l’élève le respect envers toute personne.
  2. L’école doit être un milieu sécuritaire, non violent et favorisant la résolution pacifique des conflits.
  3. L’école doit apprendre à l’élève à exprimer ses opinions en respectant celles des autres.

Mesures de soutien et des conséquences possibles :

Les mesures de soutien et les conséquences proposées n’apparaissent pas nécessairement dans l’ordre dans lequel elles seront appliquées. L’application des mesures de soutien et de conséquences s’effectueront suite à l’analyse du profil de l’élève, ainsi qu’au regard de la nature, de la gravité et de la fréquence des comportements de celui-ci. Tout comportement pouvant compromettre la sécurité ou l’intégrité, présenter un danger ou constituer une infraction à une loi sera transmis aux autorités concernées (ex.: direction, DPJ, police, parents).

Définitions de la violence et de l’intimidation

En vertu de la Loi sur l’instruction publique (LIP) du Québec, l’intimidation et la violence sont définies comme suit :

INTIMIDATION : « Tout comportement, parole, acte ou geste délibéré ou non à caractère répétitif, exprimé directement ou indirectement, y compris dans le cyberespace, dans un contexte caractérisé par l’inégalité des rapports de force entre les personnes concernées, ayant pour effet d’engendrer des sentiments de détresse et de léser, blesser, opprimer ou ostraciser. » (L.I.P. Art 13, 1.1 0, 1988, c. 84, a. 13; 2012, c. 19, a. 2.)

VIOLENCE : « Toute manifestation de force, de forme verbale, écrite, physique, psychologique ou sexuelle, exercée intentionnellement contre une personne, ayant pour effet d’engendrer des sentiments de détresse, de la léser, de la blesser ou de l’opprimer en s’attaquant à son intégrité ou à son bien-être psychologique. » (L.I.P. Art 13, 30 1988, c. 84, a. 13; 2012, c. 19, a. 2.)